Gagné par le doute.
9 janvier 2021
Vestiges d’une civilisation disparue.
24 janvier 2021

La nouvelle vient donc de tomber : les frontières terrestres demeurent encore fermées jusqu’au 1er mars (minimum). Je ressens un certain abattement à cette annonce car, même si je m’y étais préparé, je gardais un infime espoir de pouvoir poursuivre ma route en Equateur.

A quelques jours près, je viens donc de passer une année sur le sol colombien. Mes aspirations nomades s’en trouvent considérablement bridées. De plus, en cette période, la saveur du voyage s’en trouve également altérée.

Face à ce constat, je m’étais finalement préparé à un retour sur le sol français. J’avais quelques projets en tête tout en étant conscient des difficultés que j’allais rencontrer.

Finalement, après avoir échangé avec ma famille et m’être bien informé sur la situation en France et en Europe, je décide de rester en Colombie.

Après avoir arrangé deux ou trois bricoles sur mon vélo et terminé le confinement en vigueur à Popayan, je vais reprendre la route sans destination précise…

Bon courage à vous tous, où que vous soyez.