Chronique 2 :2020 : Le chaos vénézuélien.
6 mars 2020
Une journée peu ordinaire :
17 mars 2020
Chronique 2 :2020 : Le chaos vénézuélien.
6 mars 2020
Une journée peu ordinaire :
17 mars 2020

Une jeune colombienne profite du Wifi gratuit sur la place du village de Chitaga pour faire ses devoirs scolaires.

Depuis quelques jours, j’alterne entre 2000 et 4000 mètres d’altitude. Un chemin empierré rendu impraticable par de violentes pluies m’a obligé à pousser à quelques reprises sur plusieurs centaines de mètres. Enveloppé dans une brume épaisse d’altitude, j’ai ressenti le froid pour la première fois depuis mon retour en Amérique latine. Dans les petits villages de montagnes colombiens qui se succèdent, règne une atmosphère paisible absolument exquise.

Jeunes comme anciens, tous font preuve de grande gentillesse et s’avèrent très attentionnés à mon égard. Les gens vivent essentiellement d’une agriculture qui est à un monde de la production intensive que l’on peut connaître dans d’autres régions du monde.