Drôle d’époque !
8 avril 2020
La vache et le confiné.
26 avril 2020

Aujourd’hui, ma lecture est triste. Luis Sepulveda, auteur chilien dont les écrits ont souvent accompagné ma route, vient de décéder, victime du Coronavirus. Cet homme, condamné à 28 ans de prison sous la dictature de Pinochet, vient de s’éteindre en Espagne où il s’était établi depuis 1996.

Ses livres relataient avec sensibilité sa connaissance des gens et des territoires au milieu desquels il plantait ses romans. Ses luttes contre les dictatures, pour la défense de peuples menacés et pour l’écologie transpiraient dans son écriture.

De l’Amazonie où il avait passé une année (1978) auprès des indiens Shuars, au fin fond de la Patagonie en passant par le désert d’Atacama, j’ai aimé être bercé sous ma tente par la musique de ses mots.