Vestiges d’une civilisation disparue.
24 janvier 2021
Un environnement militarisé.
8 février 2021

Me voici à Florencia, capitale du département de Caqueta, l’un des 32 que compte la Colombie. Cette région s’étend de la cordillère orientale jusqu’en pleine forêt amazonienne.

On y vit essentiellement au pied des montagnes ou dans quelques localités situées le long des grands cours d’eau. Le reste, couvert d’une dense forêt tropicale humide, n’est que très peu peuplé. Lors de mes haltes successives, les gens affichent fièrement leur appartenance à cette région.

Ces derniers jours, bien que rudes pour mes jambes, n’ont cessé de m’offrir de splendides points de vue. Si avant la longue descente vers Florencia, enveloppé d’un épais manteau de brume, je sentais la fraicheur des hauteurs, je ressens à présent tout le poids d’une touffeur exténuante qui devrait m’accompagner pendant plusieurs jours.

Si j’en crois les étals du marché de Florencia, je ne devrais pas manquer de fruits. Par contre, mon itinéraire devient très incertain car je vais tenter de passer dans des zones où aucun chemin n’existe si je me fie à ma carte. Cependant plusieurs personnes m’assurent qu’il est possible de trouver quelques pistes… Je croise donc les doigts, sinon, chose dont j’ai horreur, je vais devoir rebrousser chemin.