Le calendrier « Cyclonomade » 2021 est en vente.
30 novembre 2020
L’exquise imprécision des cartes.
17 décembre 2020

Je passe une dernière nuit dans mon hamac, accroché sur une plage, bercé par une brise rafraichissante. Je suis habité par des rêves de navigation, sans doute inspirés par ma lecture actuelle de « Seul au monde », récit de Joshua Slocum, retraçant son tour du monde qui fut en 1895, le premier réalisé en solitaire. Mais, rêves également nourris, par cette proximité avec la mer des Caraïbes.

Le lendemain, quelques kilomètres sur la côte prolongent mes adieux à cet univers marin pour pénétrer à nouveau au cœur des terres colombiennes. Roulant dans la plaine, la chaleur accablante alourdit chacun de mes coups de pédales. Plantations de bananiers puis pâturages, constituent mon nouveau décor.  

Prétextant un grand besoin de vitamines, je me délecte de délicieux jus de fruits. Sur le bas-côté de la route, j’entends, plus que je ne vois, des iguanes qui s’enfuient à mon passage. Plus loin sur le bord de la chaussée, quelques personnes vendent des oiseaux exotiques. Aujourd’hui, dans la ville de Caucasia, je ne suis plus très loin des premiers contreforts de la cordillère andine avec sa promesse de températures plus douces.